1983 Michel Clair

Michel Clair: Chant, Guitare
Alain Berliner: Guitare
Daniel Wang: Batterie
Datcha Ribeiro: Basse
Gwenaël Micault: Claviers

1983
Ma première session de studio à la batterie! Michel Clair, que j’ai connu comme « Michel l’Object » dans le groupe punk Actors, m’invite dans son projet de répertoire de chansons soul en français, composées avec son ami Alain Berliner à la guitare. Il se fait produire par le team « WHAR » (Nicolas Fransolet et Kris Debuscher, guitaristes de Allez-Allez), il a besoin d’une section rythmique. Le bassiste Datcha Ribeiro est engagé, il joue dans le groupe Seven Roots, dans lequel Sonia « Viktor Lazlo » Dronier chante, et il nous amène leur claviériste Gwenaël Micault. Nous avons moins d’une dizaine de morceaux, mais il est temps de rentrer en studio pour enregistrer le 45t. L’ingénieur du son est Alan Ward, qui a aussi une carrière d’artiste sous le pseudo Elton Motello, qui a créé la version anglaise de « Ça plane pour moi »: « Jet Boy, Jet Girl ». Alan me donne de précieux conseils pour régler ma batterie pour le studio, qui est un contexte fort différent de la scène. Nous bouclons la rythmique de deux morceaux puis Michel commence le chant, mais son manque d’expérience et de justesse vont rendre la tâche ardue. Juste assez de temps pour boucler « Je Suis Brûlé ». La version instrumentale avec les « Pou-pou-pidou » de Jackie Irwin, nouvelle chanteuse de Allez-Allez, garnira la face B.

Nous ferons quelques concerts, dont un à l’Apocalypse, une salle de concert qui compensera un peu la fermeture de L’Ancienne Belgique pour rénovation.
Lors d’un concert/Show Case au Kiliwatch où officie DJ Dan Mac Roll, l’attachée de presse de chez Sony est là pour la promo du nouveau single de Captain Sensible, qui doit arriver après son play-back au Mirano. Ma batterie est toujours montée sur scène lorsqu’il fait son show avec deux punkettes choristes. Dans le fade-out du single, Dan balance l’intro de « New Rose » de Damned! Captain Sensible est bien surpris, mes chromosomes commencent à pogoter, je fonce derrière la batterie et nous faisons le brouhaha le plus improbable de la soirée. Ça finit avec le Captain affalé sur ce qui reste de mes toms qu’il avait arrachés… Merci Dan! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *